Ça c'est passé le dimanche 20 mars 2016

Préparation du déjeuner par les participants : éveil des sens...

En ce premier dimanche du printemps, 16 participants s‘étaient donnés rendez-vous à la maison forestière pour découvrir l’alimentation vivante et des moyens simples et progressifs pour l’introduire dans ses habitudes alimentaires.

Tout a commencé par la découverte des origines historiques de ce type d’alimentation ainsi que par une définition précise de ce qu’elle est.

Prenant ses racines il y a plus de 2000 ans dans des communautés vivant au bord de la Mer Morte, l’alimentation vivante a été redécouverte et remise au goût du jour au cours du 20ème siècle. Elle repose sur l’utilisation de produits cultivés sainement (sans pesticides ni engrais chimiques), non dévitalisés par des raffinements, non dénaturés par l’ajout d’additifs alimentaires (colorants, conservateurs, agents de texture….), consommés frais et non soumis à une température supérieure à 45°.

Déshydrateur : les aliments ainsi traités conservent toutes leurs propriétés nutritives

Elle fait donc la part belle aux légumes et fruits frais et de saison, aux fruits dits oléagineux (noisettes, noix, amandes…), aux graines germées (de céréales, légumineuses, légumes…), aux produits lacto-fermentés, aux aromates, aux épices…

Amandes et noisettes trempées, fruits, légumes...

Très colorée et parfumée, jouant sur des textures extrêmement variées, cette cuisine réjouit les sens tout en prenant soin de notre corps et en étant respectueuse de la planète.

Huiles, graines, levure...

Elle est très riche en vitamines, minéraux, oligoéléments et enzymes, substances qui font tant défaut à l’alimentation d’aujourd’hui !

Épices et mandolines

En effet, si l’alimentation moderne est abondante, elle n’en reste pas moins carencée en substances essentielles au bon fonctionnement du corps humain et polluée par l’ajout d’additifs divers et variés. Elle est une réponse honteusement simple à la plupart des pathologies dites de civilisation qui touche beaucoup d’entre nous.

La classification biogénique des aliments

Après avoir découvert les spécificités de l’alimentation vivante, les participants ont noué leurs tabliers de cuisine et sont passés à la pratique.

Préparation du dessert

Eminceurs et planches à découper en main, ils ont confectionné un repas vitaminé, entièrement vivant et haut en couleurs et saveurs !

Sauce bolognaise crue au blender

Pour beaucoup, l’utilisation d’outils comme le blender, l’extracteur de jus, le déshydrateur ou le spiraleur fut une première !

Fabrication de spaghetti de courgette au spiraleur

Les diverses préparations terminées, de belles assiettes ont été dressées et c’est comme toujours dans la bonne humeur que ces plats novateurs ont été dégustés.

Au menu : jus frais de légumes de saison et chips déshydratées de chou kale, navet boule d’or et panais pour l’apéritif.

Les assiettes préparées sont belles et appétissantes

Puis salade de chou blanc pommé à l’ananas et aux jeunes pousses de fenouil, tapenade d’olives kalamata sur crackers au curry et craquelins à la tomate, salade verte aux graines germées, spaghettis de courgette, pain essénien à l’orge, smoothie de mâche à la coriandre …

Le dessert terminé

En dessert, nougat de dattes aux zestes de mandarine et ruckies à la noisette et aux pépites de chocolat ont également permis la découverte de la pâtisserie vivante. Le tout accompagné d’un grog aromatique à l’huile essentielle de gingembre frais.

Cette journée fut riche en prises de conscience, découvertes et surprises ! Et c’est apparemment avec enthousiasme que les participants ont quitté la maison forestière… Charge à eux maintenant de mettre en place l’alimentation vivante dans leur quotidien ! Nous leur souhaitons beaucoup de réussite dans cette belle et saine expérience.

Graines germées : des aliments biogéniques

D’autres formations sur l’alimentation vivante seront proposées dans les mois à venir. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressés par une journée de découverte de l’alimentation vivante.